Des jouets plus sûrs en 2020

Passée quasiment inaperçue au début de l'année 2020, la publication par les autorités de Hong Kong de nouvelles obligations normatives non seulement pour les fabricants mais aussi distributeurs et importateurs de jouets est sans doute aucun une excellente nouvelle aussi pour les enfants et les parents européens.

En retenant une application des principales normes européennes du jouet et en les mixant savamment avec les normes américaines, Hong Kong fait preuve d'une maturité exceptionnelle pour le bien-être de sa population.


Face aux normes CCC que la Chine a imposé sur la majeure partie de son territoire et qui ont séduit très peu de fabricants pour de multiples raisons, cette nouvelle obligation normative dès octobre 2020 vient renforcer le pôle américano-européen.


Même si en effet les normes jouets américaines et européennes sont proches et ont inspirés de nombreux pays en Asie telle que la Corée du Sud par exemple, elle présentent toujours des différences certaines qui sont autant de barrières douanières déguisées.


La crise sanitaire COVID-19 nous a d'ailleurs montré que ces différences normatives étaient bien des barrières douanières déguisées puisque les équivalences des normes ont été reconnues pour les masques afin de pallier aux pénuries.


Les fabricants chinois auront donc, presque à leurs portes dorénavant, un service douanier dont la qualité et l'efficacité n'est plus à démontrer qui contrôlera la conformité des jouets suivant les mêmes critères que pour les enfants européens.


On se prendrait presque à rêver que cette heureuse décision de Hong Kong soit le premier pas d'une union normative pour le jouet regroupant toutes les déclinaisons qui peuvent exister de par le monde.


On peut toujours croire au Père-noël...


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout