Quoi de neuf pour apprendre à s'habiller?

Mis à jour : 29 nov. 2018

Pour se déshabiller, ce n'est généralement pas un problème pour les jeunes enfants, qui même maladroit, à force de tirer, de se contorsionner, arrivent à se débarrasser des vêtements.


Parfois aussi en arrachant les boutons, pinçant fermetures et tissus, …

Pour s'habiller, c'est une toute autre histoire!

Renoncement, pleurs, colère sont souvent au rendez-vous.

Samedi est souvent boutonné avec dimanche!

“Teacher Choice Award” aux USA, les tabliers d'activité ROMEO et JULIETTE facilitent un apprentissage rapide des capacités d'habillage et de déshabillage.


L'innovation pédagogique repose non seulement sur le fait de porter le tablier sur soi mais surtout, sur une progression pas à pas des capacités d'habillage et de déshabillage: c'est d'abord sur sol ou la table que le joueur essaye d'habiller et de déshabiller les différentes couches, le tablier étant posé inversé afin de permettre au joueur de réaliser exactement les mêmes gestes que lorsqu'il le porte sur lui.

Déshabillage du tablier posé sur la table:



Habillage du tablier posé sur la table:


Lorsqu'il porte le tablier sur lui et qu'il est confronté à l'échec, le joueur enlève le tablier et le met sur la table ou le sol afin de finir le jeu, limitant ainsi le stress et la frustration.


Les capacités d'habillage et de déshabillage sont donc acquises bien plus rapidement tout en incitant l'enfant à gérer par lui-même ses émotions et ses échecs.

Un guide pédagogique est en téléchargement libre et suggère notamment d'accompagner le jeu par le récit d'une comptine décrivant les actions réalisées.


Une fermeture à crémaillère, trois boutons pressions, trois boutons repérés chacun par une couleur primaire identique à la boutonnière, une étoile de shérif pour Roméo, un cœur rose pour Juliette relié à un ruban, et cousu sur une bande auto-agrippante à mettre dans la poche ainsi qu'une agrafe et un bouton pour le short ou la jupette composent les différentes couches à habiller ou déshabiller.


Un ruban bleu et un ruban rouge permettent de s'entraîner à faire un noeud. Ca, c'est la dernière étape: c'est quand on sait bien s'habiller et se déshabiller!

Juliette dispose également d'un boutonnage dit “féminin”, c'est à dire droit sur gauche. L'origine de cette particularité remonte au 19ième siècle environ, où pour faciliter le travail des servantes qui habillaient leurs maîtresses, le boutonnage fut inversé.

Le boutonnage masculin resta inchangé, permettant donc plus facilement à l'homme de sortir une arme. Certains prétendent aujourd'hui qu'il s'agit de sortir plus facilement le porte-feuille, mais à condition, bien sûr d’être droitier!

Une version unisexe DOMINIQUE (un prénom français aussi bien féminin que masculin), “merit award” en Grande-Bretagne (Practical Pre-school) est également disponible évitant donc de faire, pour ceux qui le souhaitent, une différence sexuée parmi les jeunes enfants.


Dans la gamme Colémoi, chacun trouve donc une réponse à ses légitimes convictions et croyances.

Fini donc l'effet miroir des poupées ou animaux qui soit disant prétendent faciliter l'apprentissage du boutonnage et qui depuis des décennies troublent les enfants et ruinent les parents.


Apprendre à s'habiller sans stresser et en s'amusant, c'est bien plus marrant!

Roméo:


Juliette


Dominique:


Colémoi

10 rue de penthièvre
F - 7508 Paris
Tel: +33 (0) 9 77 21 95 21

colemoi@colemoi.paris

Mentions légales

Visiter

Informations

Social

Restons connecté

S'abonner aux infos Colémoi

© 2020 Colémoi à Paris